Chemin de compostelle gr65 sac matériel
Bivouac,  Chemin de Compostelle,  Équipement & Préparation,  Randonnée

Mon sac à dos pour Compostelle

Étant partie sur le Chemin de Compostelle sans vraiment trop savoir dans quoi je m’embarquais, j’ai finalement marché du Puy en Velay jusqu’à Saint-Jacques pendant 3 mois. Je vous présente donc dans cet article mon sac à dos au grand complet complet, au départ du Puy.

Je suis partie avec un sac à dos de 40 litres, qui pesait environ 6,5 kg, matériel de bivouac inclus. Il faut compter que j’avais de l’eau et de la nourriture en plus sur moi (environ 3 kg).

👉 Ma liste de matériel complète est disponible ici !

Pour connaitre l’intégralité de mon sac à dos, j’ai réalisé une vidéo, avant mon départ, dans laquelle je déballe tout :

J’ai également réalisé une vidéo à mon retour, qui fait le point sur ce qui a changé dans mon sac au cours du chemin :

Vêtements : Chapeau, lunettes de soleil, veste polaire, doudoune, maillot de bain, chaussettes, tee-shirt…pour ne rien oublier dans votre sac, je vous invite à lire cet article : Quels vêtements choisir pour faire Compostelle ?

Trousse de toilette : Concernant ma trousse de toilette elle a un peu évolué au fil de ma randonnée. Je vous présente donc ma trousse de toilette minimaliste idéale pour partir sur Compostelle dans cet article ici !

Matériel vidéo : Etant donné que j’ai réalisé des petites vidéos tout au long de mon chemin j’ai emmené avec moi du matériel vidéo, que je vous présente au grand complet dans cet article ici !

Matériel d’hiver : Si vous souhaitez partir en hiver sur le Chemin de Compostelle, l’équipement à prévoir va être complètement différent. Je vous présente mes conseils et mon matériel d’hiver dans cet article ici : Partir sur Compostelle en hiver.


Le matériel de Bivouac

Je bivouaque de plusieurs manière sur les chemins, soi avec une tente complète, soit avec un simple tarp pour me protéger de la pluie, ou bien même à la belle étoile ! Pour connaitre tout mon matériel de ces différents modules, je vous invite à lire cet article : Mon matériel de bivouac.

Lors de mon départ sur la Voie du Puy en Velay, voici le matériel de bivouac que j’avais pris avec moi :

Toile de tente que j’utilise comme un tarp et que je monte avec mes bâtons de marche et des sardines : Stealth 1.5 de chez Trekkertent (c’est un super artisan anglais). Le prix est assez élevé (il faut en plus compter les frais d’expédition et eventuellement ceux de douane), mais je trouve que ça en vaut la peine. Cela fait plus de 4 ans que je bivouaque avec.

Pour le sol, je met une couverture de survie réutilisable (car plus épaisse qu’une couverture de survie simple, ce qui permet de faire moins facilement des trous dedans). Vous pouvez vous en procurer chez Decathlon pour une dizaine d’euros, ou bien en ligne ici. A savoir que cela peut être dangereux de mettre sa couverture de survie sous soi en cas d’orage. Pour ma part, je ne bivouaque pas dehors si le temps est trop menaçant.

Concernant les matelas, j’aime en utiliser deux : un matelas de sol très fin (170 g) sur lequel j’ajoute un matelas 3 saisons Thermarest Neoair Xlite, au top très compact et léger (moins de 120 g). Il a une bonne valeur isolante, et est relativement épais donc très confortable ! Par contre, son inconvénient est qu’il faut le gonfler à la bouche (bien qu’il soit considéré comme un autgonflant). Mais personnellement, je l’ai adopté depuis 4 ans et ne m’en sépare plus ! Il est disponible ici.

Pour le sac de couchage, j’ai différents modèles de chez Decathlon. Sur Compostelle, étant partie à la mi-Mai, j’ai pris un sac de couchage 5°C pesant 1.3kg. Au bout de deux semaines, les températures étant clémentes la nuit, je me suis vite débarrassée de ce sac de couchage très lourd pour un 15°C qui pesait moins de 700g. En plus, j’ai toujours un drap de soie (ou sac à viande), que je glisse dans mon sac de couchage. Cela me permet de garder mon sac propre mais aussi de me rajouter quelques degrés en plus. Et puis, pour les nuits très chaudes (ce qui m’est arrivé en Espagne sur le Camino Frances), je ne dormais qu’avec le sac de soie, sans aucun sac de couchage. J’utilise depuis plusieurs années le sac de la marque Sea to Summit qui pèse moins de 150g, et est très pratique car il est fabriqué avec des élastiques, le rendant extensible lorsque je bouge dans la nuit. Il est disponible ici.

Pour la cuisine, j’utilise un réchaud à alcool de la marque Trangia, ainsi que le popote de la même marque (réchaud + poignée / casserole / poêle pour moins de 350g !). Le tout est très pratique et compacte, mais pour une à deux personne(s) seulement. Il est disponible ici.

Et si vous hésitez entre réchaud à gaz, à alcool ou à bois j’ai comparé les trois dans cet article : Quel réchaud choisir en randonnée ?

Tout au long de Compostelle j’ai utilisé de l’alcool à bruler car c’est très facile de s’en procurer en France comme en Espagne, et c’est peu couteux. Depuis peu, et parce que je suis soucieuse de l’environnement, lorsque je pars sur des courtes randonnée j’utilise le gel combustible écologique Fire Dragon. Il est disponible ici.

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *