Chemins espagne st jacques de compostelle
Chemin de Compostelle,  Randonnée

Camino Frances ou Camino del Norte ?

Une fois arrivé en Espagne après le passage des Pyrénées, plusieurs Chemins s’offrent au pèlerin qui se rend à Compostelle. Parmi eux, on trouve notamment le Camino Francés, qui est dans le prolongement de la Via Podiensis après Saint-Jean Pied de Port, et le Camino del Norte, chemin côtier qui commence dans le pays basque espagnol. L’un traverse l’intérieur des terres, dont la partie désertique de la Meseta, alors que l’autre longe la côte atlantique. Alors lequel choisir ?

Si j’ai pu faire le Camino Francés en entier lors de mon premier pèlerinage, j’ai également pu marcher sur le début du Camino del Norte, jusque Bilbao. Pour moi, les deux se ressemblent d’une manière, mais sont si différents ! Hébergement, fréquentation, ambiance entre pèlerins, balisage, nourriture…je vais essayer de tout comparer dans cet article !

Je précise que, si je m’appuie sur des données dans cet article, je donne également mon avis personnel. Chaque Camino est différent, chaque pèlerin vit son propre pèlerinage, et il n’y a pas un chemin « meilleur » que l’autre.

Les différents chemins vers Compostelle

Le Camino Francés

Pour mon premier chemin, je ne regrette à aucun moment d’avoir choisi le Camino Francés. J’avais peur qu’il y ai trop de monde et que l’ambiance me déplaise. Pourtant, il était dans la continuité logique de la Via Podiensis sur laquelle j’étais, et je me suis donc laissée entraînée en me disant que s’il me déplaisait, je bifurquerait pour rejoindre le Camino del Norte plus tard (il existe plusieurs chemins qui relient l’un à l’autre). Et finalement, à aucun moment je n’ai souhaité rejoindre le Camino Del Norte.

L’ambiance et la fréquentation

La fréquentation est bien plus élevée sur le Camino Francés que sur le Camino del Norte. Il y a beaucoup de pèlerins, et plus on avance, plus on est nombreux sur le chemin. Sur les 100 derniers kilomètres, on se croirait presque sur une autoroute. Par contre, l’ambiance est très internationale et on rencontre vraiment des pèlerins de partout dans le monde !

Bien qu’il soit victime de son succès et devenu parfois un peu trop « commercial » à mon goût, le Camino Francés possède une magie spéciale, bien à lui. Et c’est pour cette raison que je ne regrette vraiment pas de l’avoir emprunté pour mon premier chemin.

Kilométrage et étapes

Environ 790 kilomètres de Saint-Jean Pied de Port à Saint-Jacques de Compostelle.

Selon les guides, le nombre d’étape varie, mais on le découpe généralement en 33 étapes.

Pour en savoir plus sur la préparation de votre Camino Francés, je vous parle de mon parcours et mes étapes dans cet article.

A noter que, contrairement à ce que l’on pourrait penser, le Camino Francés est relativement haut en altitude (environ 800 mètres d’altitude tout au long du chemin).

Chemin de Compostelle Espagne

Hébergement & ravitaillement

Il y a un réseau vraiment dense d’albergues pour pèlerins, et ce tout au long du chemin, même dans les plus petits villages. On trouve donc des hébergements tous les 10 à 15 kilomètres environ, ce qui permet de s’arrêter dès qu’on le souhaite.

Et c’est aussi pour cette raison que la « course » au logement sur le Camino Francés me paraît infondée. Le chemin s’étant vraiment développé ces dernières années, il y a bien plus d’offre d’hébergement que de demande.

Pour la nourriture et l’eau, c’est la même chose. On trouve de quoi se ravitailler très régulièrement, tous les 10 à 15 kilomètres environ. Si vous avez peur de manquer d’eau en chemin, je parle en détail de ce sujet dans cette vidéo.

Paysages et villes traversées

Le Camino Francés traverses des régions très variés, et le paysage ne cesse donc de changer tout au long du chemin. Que ce soit le Pays Basque très vallonné, la Rioja et ses vignes, la Meseta désertique, ou encore la Galice avec ses montagnes si vertes, je n’ai à aucun moment été lassée du paysage !

Tout au long du chemin, on traverse l’Espagne profonde, avec des petits villages qui n’existeraient surement plus si le Camino Francés n’y passait pas.

Sur le Camino Francés, de nombreuses variantes sont proposées aux pèlerins afin d’éviter de marcher le long des routes nationales. On ne marche donc presque pas sur le goudron (il existe tout de même quelques rares passages désagréables à marcher à côté d’autoroutes). Les passages les plus pénibles sont, selon moi, l’entrée dans les grosses villes de Pampelune, Burgos et Léon.

Enfin, ce chemin à vraiment quelque chose de spéciale et l’énergie ressentie y es très forte. Il faut dire que ce chemin a été foulé pendant plus de mille ans, et des millions de pèlerins nous ont précédés. On trouve d’ailleurs encore beaucoup de traces du pèlerinage et de son histoire, que soit les églises, les chapelles, les ponts, les hospices ou tout autre vestige.

Camino del Norte

Le départ

Si vous marchez depuis la France (Paris, Vézelay ou le Puy en Velay par exemple), le Camino Francès est dans la continuité de votre chemin en traversant le col à Saint-Jean Pied de Port. Il est néanmoins possible de rejoindre le Camino Del Norte à pied, en passant par le GR 10 à travers les Pyrenées (environ 80 kilomètres). Il est aussi possible de prendre un bus, un train ou de faire du stop pour se rendre de Saint-Jean Pied de Port à Irun. Mais, si vous marchez depuis longtemps, il serait peut-être dommage de « couper » votre chemin.

Si en revanche vous débutez votre chemin, vous pouvez choisir de partir de France, de Bayonne ou toute autre ville sur la côte basque : Biarritz, Saint-Jean de Luz, Hendaye… La plupart des pèlerins choisissent de commencer à Irun dans le pays basque, côté espagnol.

L’ambiance et la fréquentation

Les pèlerins, souvent ont déjà fait un premier camino et ont donc une autre démarche encore et d’autres attentes de leur chemin. Ils connaissent les albergues, la marche à pied sur la ligue distance, les rencontres entre pèlerins…l’esprit du Chemin. Exemple de question qu’on se pose sur le chemin « C’est ton premier Camino ? » alors que sur le Frances on ne me l’a jamais posée.

Si vous voulez en savoir plus, je donne mon avis sur cette ambiance et énergie différente dans cette vidéo : Premières impressions du Camino del Norte

Comme moins de pèlerin et moins de lieux d’accueil impression que les pèlerins suivent plus les grandes étapes et donc quand on est pas dans le flux de ces étapes (et des horaires) on est vraiment seul sur le chemin!!! Personne!

Kilométrage et étapes

Environ 830 kilomètres de Irun à Saint-Jacques de Compostelle (en passant soit par Ribadeo et Vilalba, soit par le Camino Primitivo).

La plupart du temps, le Camino del Norte est découpé en 37 étapes d’Irun à Saint-Jacques de Compostelle (via Ribadeo et Vilalba).

Difficulté

Le début du Camino del Norte présente des difficultés avec ses pentes très escarpées, et son dénivelé important. Impression de ne pas avancer car beaucoup de dénivelé. Habitué a faire 4 à 5 km par heure sur le Camino Francés, j’avais vraiment l’impression de me traîner sur le Norte. Au début je pensais que c’était moi qui n’avais plus l’entrainement nécessaire, et puis finalement, c’est juste que c’est plus dur en terme de dénivelé !

Mais une fois sorti du pays basque, le chemin devient plus facile, et (un peu) plus plat.

Hébergement & ravitaillement

Les hébergements et établissements pour manger sont peut être un peu moins bien indiqués que sur le Camino Francés où l’on trouve des panneaux partout pour guider le pèlerin. Mais cela reste très facile de trouver des lieux où dormir et où manger. D’Irun à Bilbao, il y a de nombreuses albergues en donativo, très bien entretenues et assez grandes pour accueillir tous les pèlerins.

Attention cependant à San Sebastian, où il n’existe plus d’albergue pour pèlerin (pour le moment du moins). Il faut trouver une auberge de jeunesse, une chambre d’hôte ou un hôtel si vous souhaitez y passer la nuit, et ce n’est pas toujours évident de trouver au dernier moment.

Concernant le bivouac, il m’a fallut faire attention à ne pas m’approcher trop des villes (car la plupart, même petites, ont souvent une zone urbaine étendue). Mais en sachant cela, je n’ai eu aucun problème à trouver des lieux dans la nature où planter ma tente pour la nuit.

Enfin, concernant le balisage de la flèche jaune, il est aussi bien fait que sur le Camino Francés. Je suis partie sans aucun guide et je ne me suis (presque!) pas perdue.

Chemin Compostelle espagne

Paysages et villes traversées

Le Camino del Norte longe l’océan et on se retrouve régulièrement face à de beaux paysages côtiers, avec falaises et petites criques. Néanmoins, en longeant la côte atlantique, le chemin traverse des villes balnéaires où la foule accoure (c’était le cas lorsque j’ai fait le chemin en Juin, je n’imagine donc pas la fréquentation de ces villes en été…).

Le tracé du chemin fait aussi beaucoup passer par des routes goudronnées, avec des passages moins bucoliques, telles que des zones industrielles, des grosses villes (notamment Santander et Gijon), des constructions…

De plus, j’ai été très étonné de ne pas trouver beaucoup de lieux historiques liés à Saint-Jacques, et les rares églises rencontrées en chemin étaient presque toujours fermées.

Voilà ! J’espère que cet article vous aidera à faire votre choix entre ces deux chemins très différents !

Et si vous avez le projet de partir et que vous souhaitez plus d’information, je vous propose cet article dans lequel je parle de ma préparation pour Compostelle !

2 commentaires

  • france55

    merci du partage Suzanne. Tous les chemins sont differents mais c’est ca l’aventure. C’est toujours dommage quand les eglises sont fermes. Marcher avec la vue sur l’eau ca doit etre tres bien. A+ J’ai un nouveau texte aujourd’hui sur mon blog La Marche. Tu auras peut-etre envie de le lire.

  • Fraissenon André

    Coucou, Merci beaucoup pour toutes ces informations très utiles 🌞👍
    Je part cheminer, en bivouac, en septembre 2020 de St Etienne jusqu’au km 0, par la voie du puy puis le camino del Norte….si tout va bien 🤗
    Pour le bivouac, j espere que l Espagne se passera au mieux et cela m’a un peu rassuré dans vos vidéos.
    Je vous souhaites une bonne continuation dans vos projets
    Take care🙏
    Ded

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *