Chemin de Compostelle vidéo
Chemin de Compostelle,  Équipement & Préparation,  Randonnée

Compostelle : mon matériel vidéo

Ayant réalisé des petites vidéos VLOG tout au long de mon aventure de 3 mois sur le Chemin de Compostelle du Puy en Velay à Saint-Jacques de Compostelle, j’ai du emporter avec moi, dans mon sac à dos, quelques éléments de matériel spécifique pour tourner des vidéo.

Pour filmer

Avec la grande diversité de matériel mis à notre disposition aujourd’hui pour prendre des photos et réaliser des vidéos, on peut vite se perdre et ne plus savoir que choisir.

Réaliser des vidéos en randonnée sur de la longue distance, ou dans le cadre de tout voyage en itinérance, nécessite de s’équiper d’un matériel léger, mais surtout, un matériel qui puisse faire, comme l’équipement de randonnée, double voire triple utilisation !

Pour filmer, j’ai donc choisi d’opter tout simplement pour mon téléphone portable, que j’aurais de toutes façon emmené avec moi sur le chemin. De plus, les téléphones proposent aujourd’hui une qualité de vidéo largement suffisante, en 1080 HD, voire en 4K pour certains.

Je possède un iPhone SE dont la qualité vidéo me convient très bien et que vous pouvez trouver ici si vous souhaitez vous le procurer.

Petite astuce : Les téléphones portables possèdent 2 caméras, une de face pour faire des selfies, et une de l’autre côté, vers l’extérieur. La caméra en mode selfie est toujours de moins bonne qualité que l’autre. Même si c’est plus facile de faire des vidéo tout en se regardant, notamment pour voir si le cadre est bon, il est préférable pour un meilleur rendu d’image, d’utiliser la caméra extrieure.

Si vous préférez prendre un appareil autre que le téléphone portable pour filmer, privilégiez une caméra légère, comme celles de sport type GoPro. Un appareil photo numérique compact n’est pas toujours la meilleure solution car ils sont souvent lourd et leur qualité d’image n’est pas toujours intéressante pour le poids que cela représente (généralement plus de 500g).

Les autres accessoires

Quand on réalise des vidéo, on oublie bien trop souvent de faire attention au son. D’autant plus en randonné, comme on filme en extérieur, il va être crucial de soigner l’enregistrement audio de ses vidéos. Pour se faire, vous pouvez opter pour le micro cravate. Celui-ci vient se fixer au tee-shirt et est relié à la prise casque de votre téléphone par un fil mini jack. Il permettra d’enregistrer votre voix de façon à ce qu’elle soit bien claire.

Pour ma part j’utilise un micro cravate Boya, peu couteux et de bonne qualité, compatible sur android, Iphone mais aussi sur les appareils photos Réflexes ! Il disponible ici.

Comme j’utilise le téléphone portable pour faire beaucoup de choses différentes (GPS, guide, vidéos, photos…), je me suis également procuré une petite batterie nomade qui me permettait de recharger mon téléphone si cela venait à manquer.

Ma batterie nomade est toute petite et ne pèse pas grande chose (moins de 120g), elle permet de recharge 1.5 fois mon téléphone au complet, et a des voyant qui s’allument pour indiquer sa charge. Elle peut aussi se brancher sur l’ordinateur pour se recharger (entrée usb et micro-usb). Vous pouvez vous procurer une batterie nomade ici.

La perche à selfie est un accessoire qui peut s’avérer aussi être utile lorsque vous désirez vous filmer vous-même. Cependant, elle rajoute tout de même quelques grammes dans le sac à dos et n’est pas indispensable (on peut tout simplement se filmer en tenant son appareil à bout de bras).

Sur mon chemin de Compostelle, je suis partie avec une perche à selfie qui est également convertible en trépied, ce qui était bien pratique pour faire des plans fixes et poser mon téléphone à certains endroits. De plus, cette perche possède un super outil : une petite manette qui se connecte en bluetooth au téléphone et permet donc d’activer la vidéo ou de prendre des photos à distance, sans utiliser le retardateur ! Ma perche à selfie est disponible ici

L’autre option est d’utiliser un gorilla pod, qui est un tout petit trépied dont les pieds peuvent se tordre dans tous les sens. C’est très pratique en randonnée, car on peut ainsi poser sa caméra un peu partout où on le souhaite (sur un arbre, un poteau…), et faire un plan droit et à la bonne hauteur pour se filmer . Vous pouvez trouver ce genre de trépied ici.
(attention, celui-ci est livré sans le clip pour le téléphone).

Pour faire le montage

En ce qui concerne le montage, il est possible de choisir de garder ses vidéos et de les monter sur un ordinateur une fois rentré chez soi, après le voyage. Mais lorsqu’on part sur une longue durée, il est peut être intéressant de monter ses petites vidéos tout au long du voyage. C’est ce que j’ai fait sur le chemin de Compostelle, grâce au logiciel gratuit installé sur les iphone: Imovie. Les fonctionnalités de montages sont très basiques, mais font l’affaire. C’est également un logiciel très intuitif pour ceux qui débutent en montage. Si vous utilisez un android, il existe le logiciel Adobe Premier Pro, également gratuit.

Et pour plus de détails, je vous dévoile tout mon matériel & mes astuces dans cette vidéo ⬇


2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *