chemin de compostelle st jacques
Chemin de Compostelle,  Équipement & Préparation,  Randonnée

Mes sandales pour marcher sur les Chemins

La première fois que je suis partie sur le chemin de Compostelle du Puy en Velay jusque Fisterra, j’étais persuadée qu’il me fallait des grosses chaussures montantes de randonnée. Je suis donc partie avec mes chaussures montantes de trek (de chez Decathlon) que j’avais déjà faite depuis presque une année et qui m’allaient très bien. Pourtant, très vite j’ai réalisé que ces chaussures n’étaient pas adapté sur le Chemin de Compostelle : lourde (plus d’un kilo la paire), trop rigide (la semelle n’était pas assez souple) et trop peu aérée (j’avais vite chaud aux pieds)… Je m’en suis donc délestée et je raconte tout ça dans cette vidéo ici !

Bien qu’elles ne me faisaient pas d’ampoules (vu que je les avais déjà faites), elles me faisaient très mal à la voûte plantaire. Et même en y ajoutant une semelle amortissante achetée en chemin, cela n’a pas aidé. Au bout d’un mois de marche, mes pieds n’en pouvaient plus, et ils ont commencé à dire STOP. Je marchais alors avec ma paire de petite sandales de randonnée très légère, faute d’avoir mieux, en portant mes grosses chaussures de rando dans le sac à dos. Et puis, arrivée en Espagne, j’ai décidé d’acheter une nouvelle paire de chaussures. Mais j’avais peur qu’en achetant des chaussures fermées, cela me fasse des ampoules à cause des frottements. Je me suis donc tournée vers une bonne paire de bonnes sandales de randonnée : les TEVA « Hurricane ». Elles pèsent 440 grammes et m’ont coutées 64€ dans un magasin de randonnée sur le Chemin. Mon choix s’est porté sur celles-ci plutôt que sur un modèle au-dessus (tel que le Terra Fi de chez Teva aussi), car la semelle est déjà bien épaisse, un peu crantée, et elles restent légères pour des bonnes sandales de marche.

Et je les ai très très TRÈS vite adoptée, si bien que je me suis débarrassée de ma paire de chaussures de rando sur le chemin, pour ne plus marcher qu’en sandales ! Si ce modèle de Teva vous intéresse, elles sont disponibles sur Amazon, ici !

Les avantages des sandales de randonnée

Non seulement elles sont très confortables, légères et agréables à porter, je pouvais en plus mettre les pieds dans l’eau dès que je trouvais un petit cours d’eau pour me rafraichir les pieds sans même à ôter mes sandales. Et enfin, un dernier avantage c’est qu’elles permettent une double utilisation: plus besoin d’avoir une autre paire de sandales pour le soir !

Après mon premier Chemin de Compostelle, j’ai continué à marcher avec mes sandales : dans le Jura, en Aveyron ou encore sur le Camino Del Norte. C’est simple, quelle que soit la randonnée, je ne les quitte plus !

Les Désavantages des sandales de randonnée

  • Lorsqu’il fait froid, ou bien lorsqu’il y a de la rosée du matin, je mets tout simplement des chaussettes dans les sandales (oui, c’est pas la grande classe, mais j’aime mon style de randonneuse du dimanche 😂). En plus, l’avantage des sandales si elles sont mouillées, c’est qu’elles sèchent très vite (comparé à des chaussures de randonnée).
  • Il arrive que des petits cailloux viennent dans la sandale. C’est dérangeant et il faut parfois s’arrêter pour les retirer, mais je précise que cela est relativement rare.
  • Quand on me demande comment je fais pour le maintient de mes chevilles avec des sandales, je montre tout simplement mes bâtons de randonnée avec lesquels je marche toujours et qui m’aident beaucoup à me stabiliser (je les ai d’ailleurs aussi adopté sur Compostelle, et ils ne me quittent plus non plus !).
  • Enfin, dernier désavantage, et pas des moindre…la magnifique trace de bronzage que les sandales laissent sur vos pieds après plusieurs jours de marche sous le soleil 😂

Les seules randos où je ne mets pas mes sandales, c’est tout de même en haute montagne. Je privilégie encore des chaussures de randonnée hautes, pour les chevilles. Enfin, pour mon prochain achat de sandales, j’opterais pour une paire un peu plus avancée, avec plus de crampon pour pouvoir marcher sur un terrain plus accidenté sans soucis.

Mes sandales TEVA après plus de 2000 kilomètres de marche…

Après tous ces kilomètres avec ces sandales-ci, je peux dire que j’en suis très satisfaite ! Elles ont bien duré et commencent seulement à montrer quelques traces d’usures sur les semelles. Je pense encore les garder un certain temps pour des petites randonnées, et probablement réinvestir dans une nouvelle paire de sandales pour ma prochaine longue randonnée en itinérance (sur un Chemin de Compostelle ou..ailleurs, qui sait ?! 😃)

Voici donc les critères que je retient, pour le choix de mes prochaines sandales :

  • Une paire en plastique et tissus seulement (pas de cuir, qui retient trop les mauvaises odeurs, et ne va pas dans l’eau !)
  • Des semelles crantées
  • Un protège talon qui remonte derrière le pied
  • Des lanières confortable et à scratch (pour les régler facilement)
  • Une semelle qui s’adapte à la courbe du pied (et non pas toute plate)

Et vous, vous êtes plutôt chaussure fermées ou sandales de randonnée ? Donnez moi vos avis dans les commentaires 😊

4 commentaires

  • nath

    bonjour Suzanne, je pense opter aussi pour les sandales, je pars fin mai. pouvais tu aller dans les gîtes avec ou devais tu malgré tout avoir une paire de tong ou autre ? je vais bivouaquer je trac le moindre grammes… merci de tes conseils

    • Suzanne - L'Instant Vagabond

      Bonjour Nathalie ! J’ai pu rentrer avec mes sandales dans toutes les auberges sans soucis (je vérifiais qu’elles étaient propre quand même !) Cela permet d’économiser le poids des « tongs » ou autres sandales à prendre pour le soir à l’auberge !

  • Solenn

    Bonjour Suzanne,
    Je m’apprete a partir sur le Camino du Puy a Fisterra et considere acheter des sandales pour marcher tous les jours car j’avais eu tres chaud et n’etais pas confortable l’an dernier depuis le Mont St Michel jusqu’en Galice avec mes gros godillots remontant a la cheville. Elles m’avaient par contre tenu les 2,000kms…
    Neanmoins au vu de la distance a parcourir et le fait que l’on m’ait plutot conseille des chaussures dans le magasin de rando ou j’ai pose la question, j’aurai aime ton avis sur le sujet vu que tu as fait Le Puy et le Frances deja. Recommanderais-tu d’utiliser des sandales pour tout le periple au vu du terrain et de la distance?
    Merci d’avance pour ton aide.
    Solenn
    PS: (Desolee pour le manque d’accent mais j’ai un clavier anglais…)

    • Suzanne - L'Instant Vagabond

      Hello Solenn ! Oui tout à fait j’ai fait le Camino Frances avec ces sandales là et depuis je ne pars plus qu’avec elles en été ! Je pense vraiment que cela dépend de toi, ton corps, ton ressenti, tes habitudes… En tout cas dans mon cas je m’en sers sur la longue distance et cela me va très bien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *