camping camino frances randonnée belle étoile
Bivouac,  Équipement & Préparation,  Randonnée

Mon matériel de bivouac

Si j’avais déjà présenté mon équipement complet pour mon départ sur le Chemin de Compostelle, je n’avais pas encore détaillé mon matériel spécifique pour le bivouac. Il faut dire que je bivouaque de plusieurs manières différentes sur les chemins : soit avec une tente complète, soit avec un simple tarp pour me protéger de la pluie, ou bien même à la belle étoile ! J’ai donc décidé de vous parler plus en détail de tout mon équipement dans cet article.

Mon équipement pour dormir

La configuration que j’utilise le plus lorsque je pars en bivouac, c’est celle avec un tarp. Le tarp est comme une bâche que l’on va utiliser pour faire un abris afin de se protéger des intempéries au cours de la nuit.

Pour ma part, je ne prends pas une bâche classique lorsque je bivouaque. J’utilise en fait ma toile de tente (sans la moustiquaire intérieure) comme un tarp. La toile seule ne pèse que 450 grammes et se monte avec mes bâtons de randonnée. Et le grand intérêt, c’est qu’elle est donc fermée comme une tente sur les quatre côtés (il n’y a pas de sol par contre).

Le modèle de cette tente est la Stealth 1.5 de chez Trekkertent (si vous souhaitez plus d’informations, c’est sur le site internet de Trekkertent). Le prix est assez élevé (il faut en plus compter les frais d’expédition et éventuellement ceux de douane car cela vient d’Angleterre), mais je trouve que ça en vaut la peine. Cela fait plusieurs années que je bivouaque avec et je la trouve toujours top !

Pour le sol, il est important de bien s’isoler. Étant donné que je n’ai pas de « fond » pour recouvrir le sol avec mon tarp, je me sers d’une couverture de survie qui me permet de m’isoler un peu plus et de gagner quelques degrés (avec la face argenté vers l’intérieur de la tente). De préférence, j’utilise une couverture de survie qui soit réutilisable (car plus épaisse qu’une couverture de survie simple, ce qui permet de la réutiliser au fils de mes différentes randonnées). Vous pouvez vous en procurer chez Decathlon pour une dizaine d’euros, ou bien en ligne ici. A savoir que cela peut être dangereux de mettre sa couverture de survie sous soi en cas d’orage. Pour ma part, je ne bivouaque pas dehors si le temps est trop menaçant.

Concernant les matelas, j’aime en utiliser deux : un matelas de sol très fin (170 g) sur lequel j’ajoute un matelas 3 saisons Thermarest Neoair Xlite, qui est très compact et léger (110 g). Il a une bonne valeur isolante, et est relativement épais donc très confortable ! Par contre, son inconvénient est qu’il faut le gonfler à la bouche. Mais personnellement, je l’ai adopté depuis 4 ans et ne m’en sépare plus ! Il est disponible ici.

Pour le sac de couchage, je possède différents modèles de chez Decathlon : J’ai un sac de couchage 0° qui pèse 1.5kg, un 5°C qui pèse 1.3kg, et enfin un 15°C qui pèse un peu moins de 700g. Tous sont en synthétique, et c’est pour cela qu’ils sont relativement lourd (la plume est beaucoup plus légère…et plus onéreuse également !). Chaque randonnée étant très différente, j’emmène le sac de couchage qui convient selon la saison, le lieu et la durée de mon aventure.

En plus du sac de couchage, j’ai toujours un drap de soie (ou sac à viande), que je glisse dans mon sac de couchage. Cela me permet de garder mon sac propre mais aussi de me rajouter quelques degrés en plus. Et puis, pour les nuits très chaudes en été, je ne dors qu’avec le sac de soie, sans aucun sac de couchage. J’utilise depuis plusieurs années le sac de la marque Sea to Summit qui pèse moins de 150g, et est très pratique car il est fabriqué avec des élastiques, le rendant extensible lorsque je bouge dans la nuit. Il est disponible ici.

Mon matériel pour cuisiner

Concernant la cuisine des repas en bivouac, on peut choisir de manger froid (pour gagner du poids dans le sac à dos) ou de manger chaud avec un réchaud.

Pour ma part, j’ai longtemps utilisé un réchaud à alcool de la marque Trangia, ainsi que le popote de la même marque (le tout ne pèse que 350g). Cela me convenait amplement pour cuisiner pour une à deux personne(s) seulement. Il est disponible ici.

J’utilise depuis peu une nouvelle popote en titane de la marque Toaks. Elle ne pèse que 100 grammes, ce qui me change énormément de mes anciennes popotes en inox, bien plus lourdes. J’ai pris un grand format de 750ml pour pouvoir cuisiner facilement. Cela me permet aussi de stocker à l’intérieur de la popote l’ensemble de mon kit de cuisine (et oui, tout rentre dedans et c’est très pratique dans le sac à dos !). Cette popote est disponible ici.

J’ai également appris à fabriquer mon propre réchaud à alcool à base d’une cannette de soda. En plus de ne couter pas cher du tout, il est vraiment très léger (une dizaine de grammes seulement !). Si vous aussi voulez vous lancer dans la fabrication de votre réchaud voici mon tuto : Fabriquer son réchaud avec une canette.

Et, si vous hésitez entre réchaud à gaz, à alcool ou à bois j’ai comparé les trois modèles dans cet article : Quel réchaud choisir en randonnée ?

Trousse de toilette et hygiène

Concernant l‘hygiène en bivouac, il n’est pas toujours facile de trouver une douche chaude tous les soirs. Il faudra donc bien souvent se contenter de faire une toilette succincte pour rester propre ! Pour en savoir plus sur toutes les possibilités de lavage en bivouac et sur les produits que j’utilise, c’est dans cet article : L’hygiène en bivouac : tout pour rester propre


Voilà vous savez tout sur mon équipement. J’espère que cet article vous aidera à vous équiper pour vos prochaines aventures en bivouac !

Enfin, si vous hésitez encore à prendre votre matériel de bivouac ou à dormir en gîte sur le chemin de Compostelle, je vous laisse lire cet article : Compostelle : Gite ou Bivouac ?

6 commentaires

  • Nell Pasquier

    Bonjour,
    Je suis entrain de m’équiper pour le bivouac et j’aimerais connaitre le nom de la tente que vous utilisez en tente et tarp ? Ainsi que son poids et ses dimensions si possible.

    Bonne journée !

    • Suzanne - L'instant Vagabond

      Bonjour Nell, la réponse est dans l’article 😉 J’ai une tente Stealth 1.5 de chez trekkertent, tu peux trouver toutes les infos sur le site internet de trekkertent !

  • Ricco

    Bonjour Suzanne, j’ai commencé à suivre tes vidéos il y deux smeaines pour m’équiper pour le bivouac, mon équipement progresse au fil du temps et je suis dans une phase de test. J’ai déjà changé mon sac à dos de 75 L pesant 1,7 kg vers un 40+10 L de 1 kg. En Belgique, les nuits sont encore très fraîche donc je suis un sac de couchage 0-5 de 1200 kg. Chaque jour, je me replonge dans tes vidéos. Bonne soirée et merci pour ton peps.

    • Suzanne - L'instant Vagabond

      Merci beaucoup pour ton commentaire ! Et oui, le matériel évolue beaucoup et il n’y a pas de sac à dos « parfait », on progresse, on ajuste, on modifie toujours ! Et en effet à cette période le sac de couchage, à moins d’utiliser de la plume, est toujours un peu lourd…mais nécessaire pour ne pas passer une mauvaise nuit 🙂 Au plaisir et bons bivouacs à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *