grande traversée du jura randonnée
Équipement & Préparation,  Randonnée

Grande Traversée du Jura : ma préparation

En Septembre dernier je suis partie du dizaine de jours sur le chemin de randonnée de la Grande Traversée du Jura, de Pontarlier (dans le Doubs) à Lélex (dans l’Ain). J’ai déjà fais le récit de mon expérience dans cet article, mais j’avais aussi envie de revenir sur ma préparation pour cette randonnée.

Du contenu de mon sac à dos à mon organisation pour le logement et la nourriture, je vous explique tout !

Mon sac à dos

Concernant mon matériel, je suis partie avec un sac à dos 40 litres, et environ 12 kilos sur le dos, nourriture et eau inclus. Les températures s’étant révélées bien plus élevées que ce à quoi je m’attendais, j’ai rapidement renvoyé un colis chez moi, pour ne porter plus que 9 kilos sur la fin de ma randonnée.

L’essentiel de mon sac : Vêtements de jour (3 changes), et de nuit, matelas, sac de couchage 0°C, tarp (toile de tente) et piquets, popote et réchaud à alcool, trousse de toilette, trousse de pharmacie, papiers, topo guide, livre et carnet.

Et pour plus de précisions, voici tout le détail de mon sac à dos ici : Liste complète sac à dos

Bivouac & logement

J’avais décidé de faire principalement du bivouac, et de trouver, si besoin, un logement avec douche chaude pour certaines nuits. Je n’avais donc rien réservé d’avance, car j’aime être complètement libre et je savais qu’il existait plusieurs lieux d’hébergement sur mon parcours (gîte, dortoir ou camping…).

Étant partie au mois de Septembre, il s’est avéré être plus compliqué que je ne le pensais de trouver des logements disponibles, car beaucoup étaient déjà fermés. De plus, comme j’appelais le jour même pour le soir (ou le jour pour le lendemain), certains gîtes à cette période n’acceptent que les gens qui ont réservé d’avance. J’ai donc pu dormir au refuge du Gros Morond (refuge géré par la CAF, et sans gardien), au Camping de Foncine-le-haut, et dans le magnifique refuge des Adrets, un peu excentré du tracé de la Grande Traversée du Jura, mais qui vaut tellement le détour (sans parler de l’avec un accueil royal de son propriétaire !).

Le reste des nuits se sont fait très facilement en bivouac, sur les bords du chemin. J’ai rencontré très peu de randonneurs sur le chemin, et j’étais donc en totale confiance pour bivouaquer perdue dans les montagnes du Jura. Ma seule frayeur a été….les vaches curieuses !

Nourriture et ravitaillement

Question nourriture, j’avais pris mon réchaud à alcool et popote avec moi pour pouvoir être le plus autonome possible. Je me faisais généralement des sandwichs le midi et le soir une bonne soupe ou des pâtes au réchaud. Le matin, je ne me privais pas non plus de prendre le temps d’un café croissant lorsque j’avais la chance de trouver un petit village avec un café sur ma route.
J’ai pu me ravitailler régulièrement dans les villages (à peu près tous les deux jours), mais il m’a tout de même été nécessaire de regarder d’avance dans quels villages et à quels horaires j’allais trouver des petits commerces ouverts (boulangerie, épicerie…)

Orientation et guide

Très bien balisée par un logo spécifique, la Grande Traversée du Jura emprunte différents chemins de Grande Randonnée, dont les mythiques GR 5 et GR 9.

Au niveau du tracé je ne me suis jamais complètement perdue (juste quelques hésitations à certains moments). Pour connaitre mon itinéraire précis, c’est sur cet article ici !

Par soucis d’organisation pour le logement et le ravitaillement, j’avais opté pour le Topo guide de la FFRP, qui retrace toute la Grand Traversée du Jura et m’a permis d’avoir toutes les informations dont j’avais besoin au fil de ma randonnée.

Au total, j’ai donc parcouru environ 160 km sur cette Grande Traversée du Jura, à travers lacs, forêt et monts. Un sentier que je recommande, sans trop de difficultés techniques, et très accessible en bivouac.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *