electricité-randonnée-autonomie
Équipement & Préparation,  Randonnée

Randonnée et bivouac : Comment gérer son autonomie en électricité ?

Une question qui revient souvent lorsqu’on s’équipe pour de la randonnée ou un trek de plusieurs jours, c’est l’autonomie en électricité. En effet, que ce soit le téléphone, le GPS, l’appareil photo ou encore la lampe frontale, il n’est pas rare aujourd’hui de randonner avec de nombreux appareils électroniques. Ceux-ci fonctionnant sur batterie, ils nécessitent donc d’être rechargés au fil de son aventure. Dans cet article, je partage avec vous comment je m’y prends et le matériel que j’utilise et mes astuces pour ne jamais manquer d’électricité !

La batterie externe

Pour gagner en autonomie, s’équiper d’une batterie supplémentaire adaptée à ses besoins est la première chose à faire. Pour la choisir, il faut déterminer le nombre d’appareils que vous avez à recharger, et le nombre de jours passés en autonomie.

La batterie externe que j’ai longtemps utilisé rechargeait une à deux fois mon téléphone (selon si la batterie est complètement vide ou non). Depuis mes premières aventures, j’ai changé ma petite batterie pour une plus grosse de 10 000 mAh. Celle-ci me permet d’être encore plus autonome en électricité (elle recharge 4 à 5 fois mon téléphone). J’ai opté pour la marque Nitcore, qui pèse 150 grammes seulement. Cette batterie est disponible en ligne, ici.

Où recharger ses appareils électroniques ?

Lorsqu’on est en randonnée, il arrive que l’on aille dans des villages afin de se ravitailler en eau et en nourriture. Il est alors possible, dans ce cas, de se ravitailler en électricité. Il suffit de demander dans les établissements qui reçoivent du public pour brancher ses appareils. Voici une liste (non exhaustive) des lieux où vous pouvez demander :

  • Café
  • Restaurant
  • Epicerie
  • Mairie
  • Office de Tourisme
  • WC publics
  • Campings

Le plus simple est de demander à brancher sa batterie externe, et de la laisser à charger le temps qu’on aille faire son ravitaillement ou sa pause pique nique par exemple. Ainsi, on n’attends pas plusieurs heures dans un village uniquement pour recharger sa batterie.

Le panneau solaire

Enfin, lorsqu’on part en totale autonomie pour plusieurs jours, s’équiper d’un panneau solaire peut devenir indispensable afin d’être autonome en électricité.

Dans mon cas, j’ai décidé depuis peu de m’équiper d’un petit panneau solaire, en plus de ma batterie externe. J’avais toujours été mitigée par les panneaux solaire, car, lorsque j’étais partie sur le chemin de Compostelle j’en avais pris un que j’avais finalement renvoyé chez moi en cours de route. Je trouvais ça en effet trop lourd à porter par rapport à son efficacité.
De plus, le panneau solaire n’est pas vraiment utile sur le chemin de Compostelle, car on a possibilité d’avoir accès régulièrement à de l’électricité dans les nombreux villages que l’on traverse, ou le soir dans les campings ou les gîtes.

Mais, étant donné que je souhaite aujourd’hui m’attaquer à des randonnées qui nécessitent d’être plus longtemps en autonomie (donc sans accès à de l’électricité), un panneau solaire pour recharger mes appareils électroniques devient alors indispensable.

Je souhaitais donc m’équiper d’un produit durable, qui pourra me servir sur le long terme. Car on trouve sur le marché des tas de panneaux solaires pour quelques euros, mais j’avais peur de me retrouver avec un gadget peu fiable et qui ne tienne pas dans le temps. De plus, je voulais que la capacité de charge annoncée soit réellement ce que le panneau peut produire.

Matériel-rando-peanneau-solaire

C’est pour cette raison que j’ai décidé d’orienter mon choix vers un panneau solaire de la marque Powertec, qui est une entreprise qui développe ses produits en France. J’ai opté pour le panneau solaire « PT Flap 6W« , le plus petit modèle de la marque. J’ai choisi ce modèle car il est ultra compact et léger (130 grammes seulement !), et son format est idéal pour ne pas prendre trop de place dans mon sac à dos. C’était mon critère de sélection premier : je voulais un panneau qui ne soit ni trop lourd ni trop encombrant.

Il est aussi très simple d’utilisation : il a 4 oeillets pour s’accrocher avec des petites mousquetons sur le sac à dos et à une simple sortie USB 5V. Je branche donc ma batterie externe sur mon panneau solaire pour la recharger tout au long de la journée. Pour optimiser la charge, lors de ma pause midi, je prends soin de retirer le panneau de mon sac à dos pour le positionner directement vers le soleil. Je répète l’opération le soir lorsque je m’installe pour le bivouac. Ainsi, j’arrive à charger au maximum ma batterie. Cela me prends entre 1 et 3 jours de charge (selon l’intensité du soleil et si le sentier que j’emprunte est découvert ou non) pour remplir ma batterie externe 10 000 mAh en totalité.

C’est important de ne pas brancher ses appareils électroniques pour les recharger directement sur le panneau solaire. En effet, l’exposition du panneau au soleil pouvant varier dans la journée, il ne produit pas une énergie d’une intensité constante. Cela pourrait donc altérer la batterie des appareils si on les branche directement. En utilisant une batterie externe, cela permet donc d’éviter cela.

Cela me convient parfaitement car avec mon utilisation, ma batterie externe peut me durer sur 3 à 4 jours. J’ai donc toujours un peu de marge pour la recharger, et en général je n’attends pas qu’elle soit complètement déchargée pour la brancher sur le panneau solaire.

Et si vous aussi souhaitez acheter ce panneau solaire, vous pouvez vous en procurer en cliquant ici !

POWERTEC

.

Voilà, vous connaissez maintenant l’ensemble de mon équipement et de mes astuces pour recharger mes batteries lorsque je pars sur les chemins pour plusieurs jours, voire plusieurs semaines !

Et pour en savoir plus sur mon équipement lorsque je bivouaque, je vous invite à lire cet article : Mon matériel de bivouac

4 commentaires

  • Bolette Roland

    Super compte rendu, j’étudie la question de quoi choisir pour être autonome en électricité depuis un certain moment et tu viens d’éclaircir certains points de ma recherche, super grand merci pour ton travail pour aider à mieux voyager en randonnées 👍👍👍

  • Michel Marchisio

    Coucou Suzanne merci pour ce petit retour d’expérience .
    J’ai pas mal essayer de panneaux solaire et aucun n’a trouvé grace à mes yeux à ce jour , celui que tu présente semble certes un peu cher mais compétitif , j’aurais une petite question , pense tu que ce panneau soit capable de recharger un accu nomade de 5000 mAh en 3 jours sur 2 heures journaliére ?
    Bon vagabondage Suzanne et bientot pour de belle aventure en partage sur YouTube

    • Suzanne - L'instant Vagabond

      Bonjour Michel ! Oui j’étais aussi très sceptique des panneaux solaires avant car je n’avais jusque là que testé des « gadgets » peu performants ! J’aurais envie de te dire oui par jour de grand soleil, pendant 2h à midi, bien exposé avec une bonne inclinaison, sur 3 jours consécutifs ça pourrait la recharger au complet je pense. Après c’est ce que je pense, après mes premiers tests, mais ce n’est pas un avis sur à 100% 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.