rando-chemin-setevenson
Bivouac,  Équipement & Préparation,  Randonnée

Comment trouver un refuge en randonnée ?

Lorsqu’on part en randonnée sur plusieurs jours, c’est toujours agréable de passer la nuit en pleine nature. Pourtant, on a pas toujours envie de partir le sac à dos chargé de sa tente. Ou encore, il arrive qu’on n’ait pas l’équipement adapté pour faire du bivouac.

Mais ce serait dommage de se priver d’une soirée en pleine nature. La nuit dans une petite cabane, à l’abri des intempéries avec de quoi faire un bon feu, peut s’avérer être une bonne solution.

Si je suis une grande amatrice de bivouac, j’apprécie également dormir dans des refuges, notamment en hiver lorsque les températures sont négatives et qu’il neige. Je partage donc dans cet article les trois façons de trouver un refuge pour une randonnée en itinérance.

Qu’est-ce qu’un refuge ?

Avant de vous donner les renseignements pour trouver le prochain refuge qui vous accueillera le temps d’une nuit, il est important de distinguer différentes sortes de refuges.

Généralement situés en région montagneuse, les refuges sont des petites cabanes, voir des abris, souvent très sommaire. La plupart du temps, ils ne sont même pas accessibles par la route. Ce sont donc des hébergements où passer une nuit, lorsqu’on est en randonnée sur plusieurs jours. Il ne faut pas s’attendre à y trouver de nombreuses commodités, ni beaucoup de confort. Il y a parfois des points d’eau à proximité, mais pas toujours. De même, certains refuges sont possèdent des tables, des bancs, des lits pour y dormir ou encore une cheminée pour y faire un feu. Pour savoir ce qu’on va trouver dans chaque refuge, il faut se renseigner au cas par cas.

Je ne parle dans cet article que des refuges non gardés, c’est-à-dire des refuges gratuits et en libre accès. Il arrive souvent qu’on y croise d’autres randonneurs qui ont également choisi d’y passer la nuit. Il convient alors d’être respectueux, et de partager le lieu. Les refuges dit « gardés » sont des refuges payants, qui proposent souvent un peu plus de confort (notamment des toilettes et lavabos), et même parfois un bon repas le soir.

Sur les cartes IGN

On peut trouver des refuges sur les cartes IGN à échelle 1:25 000, conçues pour la randonnée. Ils sont tout simplement signalés par un petit logo de maison rose (voir photo ci-dessous). Lorsque vous préparez votre randonnée, il vous suffit donc de regarder au préalable les éventuels refuges qui seraient sur votre itinéraire. Vous pouvez aussi concevoir votre itinéraire autour d’un refuge si vous souhaitez absolument y passer la nuit.

C’est également très pratique dans le cas où vous avez besoin de vous réfugier quelque part. Il suffit alors d’ouvrir la carte et de repérer les refuges les plus proches. Si vous n’avez pas de carte IGN en version papier sur vous lors de votre randonnée, il est également possible de voir ces refuges sur la version numérique des cartes IGN : le Géoportail. Ce site est entièrement gratuit et met à disposition l’intégralité des cartes IGN, à toutes les échelles. Et, cerise sur le gâteau, le Géoportail existe également une application pour le téléphone !

carte-rando-itiénraire

Sur internet

On peut parfois trouver des informations concernant des refuges sur les blogs de randonneurs qui partagent leur expérience, ou sur les réseaux sociaux. Cependant, c’est fastidieux de récolter des renseignements par-ci par là, et les informations ne sont pas toujours actualisées.

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe un site qui répertorie l’ensemble des refuges de montagne, en France et même en Europe ! Ce site, c’est refuges.info. Attention, c’est un site participatif, donc chacun y ajoute des informations pour en faire profiter les autres. Il est important de bien lire la fiche du refuge où vous souhaitez passer la nuit. Vérifier également la date à laquelle la fiche du refuge à été mise à jour, afin d’être sûr que le refuge existe toujours et soit en bon état. Car certains refuges ne sont pas entretenus, et, au fil des années, ne sont plus accessibles.

Les guides de randonnée

Les topoguides édités par la FFR (Fédération Française de Randonnée) ou d’autres guides tels que le « Miam Miam dodo« , répertorient l’ensemble des lieux où vous pouvez dormir sur un itinéraire de randonnée. Les cabanes ou refuges y sont donc généralement signalés.

Si vous partez sur un itinéraire de longue distance tel que le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle ou encore le Chemin de Stevenson, vous pouvez donc au préalable vous renseigner dans les guides qui existent.


Enfin, pour être sûr que le refuge corresponde à ce que vous vous attendez, vous pouvez recouper les informations que vous avez trouvé. Par exemple, lorsque je vois sur une carte IGN qu’un refuge se trouve sur mon itinéraire, je vais vérifier sur le site refuges.info, qu’il est toujours existant et en bon état. Ainsi j’ai moins de chance d’avoir une mauvaise surprise une fois sur place et de devoir trouver une autre solution pour dormir à la dernière minute !

Et pour finir, je tiens à préciser qu’il appartient à chacun d’entre nous de maintenir les refuges en bon état, et propre. On aime toujours trouver un refuge accueillant lorsqu’on y arrive. Alors, lorsque vous partez, laissez le refuge tel que vous auriez aimé le trouver : ne laissez pas vos poubelles sur place, remettez les choses là où vous les avez trouvées, coupez du bois et mettez le au sec…Bref, ayez du bon sens !

Nombreux refuges ferment car leur entretien se fait la plupart du temps par des bénévoles qui parfois sont dépités lorsqu’ils voient les dégradations qui y sont faites. C’est bien dommage, car ces lieux sont mis à disposition gratuitement et c’est la moindre des choses que de les laisser en bon état lorsqu’on repart.


Voilà, vous connaissez toutes mes astuces pour trouver un refuge où aller dormir au cours d’une randonnée en itinérance.

Bonnes randonnées, et bonnes soirées en refuge 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *