randonnée-auvergne-hivernal
Équipement & Préparation,  Randonnée

Mes 5 accessoires indispensables en randonnée d’hiver

Cette année, j’ai décidé de profiter un maximum de l’hiver pour randonner et bivouaquer dans la neige c’est pourquoi, j’ai eu envie de partager avec vous plus d’articles sur le sujet. Aujourd’hui, je vous propose mes 5 accessoires indispensables que j’emmène toujours avec moi lorsque je pars marcher en hiver.

1. Gourde isotherme ou Thermos

Tout le monde le sait, il est important de bien s’hydrater en randonnée. Cela est d’autant plus vrai en hiver qu’il fait froid et qu’on a tendance à moins boire, car on ressent moins la soif. C’est pourquoi en randonnée hivernale, je prends toujours avec moi un contenant qui puisse garder l’eau au chaud. De cette manière, je ne me retrouverais pas avec de l’eau glacée dans une simple gourde ou bouteille.

La petite astuce si on n’a pas forcément de gourde isotherme ou de thermos, c’est d’enrouler sa gourde classique dans un morceau de tapis de sol en mousse (découpé à la bonne taille). Ainsi, votre eau sera (un peu) plus isolée et se transformera plus lentement en glaçon !

Il m’arrive aussi souvent de partir avec une gourde isolante remplie d’eau et en plus un thermos de thé. Car je sais que je m’hydrate plus facilement en buvant avec plaisir une bonne tasse de thé chaude.

2. Tour de cou

Je l’ai déjà présenté à de nombreuses reprises, mais en hiver aussi c’est un de mes indispensable. Je parle de mon tour de cou buff, que j’emmène toujours avec moi en randonnée, quelle que soit la saison. En hiver, il est particulièrement utile car il permet de protéger le cou, mais aussi de se remonter jusqu’au nez pour protéger son visage. En bivouac hivernal, il peut également servir la nuit pour recouvrir son nez et sa bouche et empêcher les gelures si les températures sont négatives.

Et pour en savoir plus sur les multiples utilisations du buff, je le présente dans cette vidéo ici !

1. Lampe frontale

Même en été la frontale fait partie de mes accessoires indispensables…mais elle l’est encore plus en hiver. Car à cette saison, ce n’est pas un secret, les journées sont plus courtes et le soleil se couche tôt. Il arrive donc parfois que l’on parte en randonnée hivernale en oubliant ce facteur…et que l’on se fasse avoir pas la tombée de la nuit ! C’est pour cette raison que je ne pars jamais sans ma lampe avec moi.

Ainsi, même si la nuit est tombée et que je suis encore sur les sentiers, je peux tout de même rentrer en sécurité. La frontale permet en effet d’éclairer le chemin et de voir où on met les pieds…et puis aussi et surtout de ne pas se tromper de chemin !

Personnellement j’utilise une lampe frontale Petzl Tikkina depuis plusieurs années et j’en suis très satisfaite. Si vous souhaitez vous la procurer, elle est disponible en cliquant ici.

4. Tapis isolant

En randonnée hivernale le paysage est souvent recouvert par la neige. Lorsqu’on souhaite s’arrêter pour faire une petite pause et s’asseoir, il peut donc être utile d’avoir un tapis isolant ou un coussin d’assise. Les coussins d’assise sont des petits tapis de sol en Z, au format carré, et à la taille adaptée pour s’y asseoir. Ils sont conçus de la même manière que les tapis de sol en mousse, avec une couche isolant. On peut ainsi s’asseoir confortablement partout, sans être mouillé par la neige ni avoir trop froid. Cela peut également servir en randonnée hivernale même sans la neige, lorsque le terrain est mouillé ou boueux.

Je dois avouer que j’étais un peu sceptique et pensais que le coussin d’assise était plus un gadget qu’autre chose. Mais depuis que j’en ai un, je l’ai totalement adopté pour mes randonnées à la journée dans la neige. Sur de la randonnée plus longue, j’utilise par contre mon tapis de sol en mousse lorsque je fais une pause.

5. Batterie externe

Si elle n’est pas forcément utile en randonnée d’été, elle devient presque indispensable en hiver. En effet, les températures froides ont tendance à diminuer plus rapidement la charge de batterie des appareils électroniques.

On peut alors se retrouver en difficulté si, au cours de sa randonnée, son téléphone se retrouve complètement déchargé (il n’y a alors plus de possibilité d’appeler les secours, d’avoir accès à la cartographie….). C’est pourquoi la batterie externe permet d’avoir au moins une charge de secours dans le cas où votre téléphone se décharge au cours de la journée de marche.

Cela peut être une batterie conséquente si vous en possédez déjà pour vos treks (de 10 000 mAh ou

plus), mais une simple batterie de 5000 mAh fait aussi amplement l’affaire, afin d’avoir de quoi recharger au moins une fois votre téléphone.

Pour ma part, j’ai opté pour une batterie externe Nitecore de 10 000 mAh (disponible en cliquant ici), qui me convient très bien et que j’utilise également lorsque je pars en randonnée sur de la plus longue distance.

Et la petite astuce en plus, c’est de conserver cette batterie dans une poche de votre veste, ou dans une sacoche , à garder proche de son corps. Ainsi, la batterie restera bien au chaud (grâce à la température corporelle), et ne se déchargera pas de la journée même s’il fait très froid.


Voilà vous connaissez maintenant les 5 accessoires qui me semblent indispensables lorsque je pars randonner dans la neige en hiver ! Et vous, quels sont les vôtres ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *