rando-café-cafetière
Bivouac,  Équipement & Préparation,  Randonnée

Faire du café en randonnée

Impossible pour moi de commencer une journée sans un café ! La pause café, c’est un moment pendant lequel je prend le temps de savourer le moment présent. C’est un véritable rituel que j’aime tout particulièrement. C’est pourquoi, même lorsque je pars en randonnée j’aime pouvoir boire un café chaque matin. Voici donc dans cet article 3 méthodes différentes pour faire son café sur les chemins.

La cafetière italienne

A la maison, j’aime tout particulièrement faire du café avec une petite cafetière italienne. Il m’arrive de l’emmener avec moi sur des randonnées à la journée pour faire mon café en chemin. Lorsque je pars en itinérance sur plusieurs jours en revanche, elle devient beaucoup trop lourde et encombrante dans le sac à dos.

Pour moi, le café de la cafetière italienne reste le meilleur. Il existe des cafetières italiennes conçues pour faire un expresso pour une personne, qui sont très compactes. La cafetière Italienne 1 tasse de chez Bialetti par exemple est vraiment toute petite. Si vous souhaitez vous en procurer une, elle est disponible ici.

Mais même en prenant la plus petite cafetière qui existe dans le commerce, cela reste tout de même un certain poids en plus. C’est pourquoi je me suis orientée vers une autre solution.

Le café filtre

Il existe des filtres conçus spécifiquement pour l’utilisation en randonnée. Plus ou moins léger selon les modèles ils sont une bonne alternative pour un café le matin, sans être trop encombrant ni trop lourd. Ce sont généralement des filtres réutilisable (en tissus, en plastique ou encore en inox), que l’on vient disposer sur sa tasse. Les techniques pour les faire tenir sur sa tasse sont différentes.

filtre-café-rando

J’ai découvert le filtre à café réutilisable de la marque GSI outdoor, appelé le « Java Drip ». C’est un accessoire ultra compact car il est repliable. Il est également très léger, car il ne pèse que 10 grammes. Constitué de 3 pieds pliables, on vient l’accrocher sur les rebords de sa tasse. Puis il faut verser l’eau bouillante petit à petit, pour éviter d’en mettre partout et de faire tomber sa tasse. Il faut être donc délicat en l’utilisant, mais j’en suis pleinement satisfaite, et quel délice de pouvoir boire un bon café pour seulement 10 grammes en plus dans son kit de cuisine. Si vous êtes intéressé, il est disponible en cliquant ici.

Il existe d’autres modèles de filtre à café pliables qui sont plus rigides, et un peu plus facile d’utilisation. Il suffit de les poser sur sa tasse à café, et le tour est joué. S’ils sont pliables également et ne prennent pas trop de place, ils sont en revanche un peu plus lourd : 160g pour celui de la marque GSI Oudoor, dispoinible ici contre 80g pour celui de la marque Sea to Summit, disponible ici.

Enfin, il est tout à fait envisageable également d’emmener avec soi un filtre à café en plastique ou en métal classique, qui ne soit pas repliable. C’est plus encombrant mais cela reste toujours plus léger qu’une cafetière italienne.

L’infusion

Il est également possible de faire infuser son café avec un petit sac en tissus réutilisable, initialement conçu pour l’infusion du thé. Il s’agit donc tout simplement de faire infuser son café moulu directement dans sa tasse d’eau bouillante. Et, si vous n’avez pas de sac en tissus spécifique sous la main, il est également possible d’utiliser un autre tissus (un tour de cou, une écharpe…), ou même une chaussette propre ! Même si je n’ai personnellement jamais été jusque là, c’est une solution qui peut dépanner quand on est vraiment en manque de caféine 😁

La chaussette à thé ou petit sac en tissus a l’avantage d’être extrêmement léger et de ne pas prendre de place. En plus, elle peut faire double utilisation si vous souhaitez varier au cours de votre randonnée entre thé et café ! Vous pouvez vous en procurer en cliquant ici.

Le café soluble

Enfin, si on ne veut vraiment pas s’encombrer d’accessoire en plus, on peut tout simplement opter pour le café déshydraté, soluble dans l’eau chaude (en plus on en trouve facilement en dosette ce qui est pratique quand on est en randonnée).

Si j’ai longtemps bu du café déshydraté en randonnée, je dois dire que ce n’était tout de même pas totalement satisfaisant…et j’étais vraiment heureuse de trouver un bar-café sur mon chemin pour pouvoir commander un véritable expresso.


Et voilà, vous connaissez maintenant tous les secrets d’un bon café en randonnée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *