Réflexions de voyage

Ecrire, marcher, méditer : ma thérapie – Partie 1

Voici trois pratiques, qui, introduites dans mon quotidien, m’apaisent, m’aident à mieux me sentir connectée avec le monde extérieur et à me sentir vivante chaque jour. Ces trois pratiques, je les ai développées au fur et à mesure de mes voyages, même si elles ont toujours de près ou de loin été présentes chez moi.

Je vous ai déjà parlé de la marche dans cette article et j’avais donc envie aujourd’hui de vous parler de la méditation, qui est la pratique arrivée le plus tardivement dans mon parcours. On me demande souvent pourquoi je voyage. Je pourrais répondre que je voyage pour découvrir de nouvelles cultures et rencontrer de nouvelles personnes. Même si ce n’est pas complètement faux, je vais être honnête : je voyage surtout pour en apprendre plus sur moi, m’enrichir et développer de nouvelles compétences, autrement dit, pour me transformer.

C’est là que, sur ma route, j’ai rencontré la méditation. J’avais depuis longtemps été intriguée par cet exercice de méditation qui me paraissait assez inaccessible et complexe. Lorsque j’avais une dizaine d’année, on m’avait dit : il s’agit de chasser de son esprit toute pensée. Hors, cela est impossible. J’ai ainsi pendant longtemps pensé que la méditation était une pratique réservée à une élite, et j’étais toujours impressionnée devant les moines bouddhistes en pleine méditation.

De part mes voyages, j’ai pu en apprendre un peu plus et démystifier la pratique de la méditation. Et surtout, apprendre qu’il ne s’agit pas de bloquer ses pensées ni de ne pas penser du tout. Au contraire, il s’agit de laisser passer ses penser une à une, sans s’y attacher. Simplement les laisser défiler sans s’y attarder, comme on laisse défiler le paysage sous ses yeux lors d’un voyage en train. Si la méditation aide à développer son attention et sa paix intérieure le véritable sens de la méditation est la transformation intérieure. Car il est essentiel de se transformer soi-même pour mieux transformer le monde. C’est en développant ses qualités intérieures que l’on peut aider les autres.


Et pour finir, je vous propose une petite vidéo dans laquelle je partage avec vous mon parcours avec la méditation de pleine conscience :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *