chemin de compostelle retour coucher soleil fin de la terre
Chemin de Compostelle,  Randonnée

Après Compostelle : Poursuivre le Chemin jusque Fisterra et Muxia

Situé sur la pointe de la Galice, Fisterra (ou Finistère en français), c’est la fin de la terre. Cette petite ville côtière se trouve à quelques jours de marche seulement de Saint-Jacques de Compostelle et il est de coutume d’y finir son pèlerinage, face à l’océan.

Après être arrivée à Compostelle, c’est donc naturellement que j’ai eu envie de continuer mon Chemin sur le Camino de Fisterra. À Compostelle, j’ai retrouvé tout un groupe d’amis pèlerins rencontrés à différents moments de mon Chemin et c’est tous ensemble que nous avons décidé de marcher jusque l’océan (et de dormir en bivouac tout au long de la route).

Étapes de Compostelle à Fisterra :

Jour 1 – Saint-Jacques de Compostelle ➡ Negreira – 22 kilomètres

Jour 2 – Negreira ➡ Olveiroa – 32 kilomètres

Jour 3 – Olveiroa ➡ Fisterra – 33 kilomètres

Se rendre à Fisterra en pratique:

Combien de kilomètres et d’étapes ?

Le Chemin vers Fisterra est d’environ 90 kilomètres, avec pas mal de dénivelé. Cette fin de chemin se fait généralement en 3 ou 4 étapes, selon votre envie et votre forme.

Paysage

Le paysage du Camino Fisterra est particulièrement enchanteur : beaucoup de forêts d’Eucalyptus, de collines verdoyantes et une arrivée avec vue sur l’océan et petites criques !

Hébergements

Les gîtes et accueils pour pèlerins sont un peu moins nombreux sur ce Chemin que sur le Camino Francés. Néanmoins il est toujours possible de trouver d’autres hébergements, qui seront un peu plus cher. Voici une liste des hébergements pour pèlerins sur le Camino Fisterra.

Réseau de bus (aller ou retour)

La plupart des pèlerins se rendent à pieds à Fisterra et prennent un bus de retour jusque Saint-Jacques de Compostelle. Il est tout à fait possible de faire ce trajet à l’aller aussi si vous ne souhaitez pas marcher. Vous trouverez toutes les informations sur place, ou sur le site internet monbus.es qui relie la gare routière de Fisterra à celle de Saint-Jacques de Compostelle en 2 heures de trajet.

Coutumes & tradition

Au moyen-âge, la tradition pour les pèlerins était de brûler leurs vêtements usés par la longue marche, sur la plage du Cabo Fisterra. Ce geste symbolisait ainsi leur changement vers une nouvelle vie. Aujourd’hui, pour des raisons évidentes (risques d’incendie, préservation de l’environnement côtier, et trop grand nombre de pèlerins), cette pratique n’est plus autorisée.

Pour terminer son pèlerinage, il est de coutume de monter au phare de Fisterra (où se trouve aussi la borne du fameux « Kilomètre 0 ») pour y observer le soleil se coucher sur l’océan. Dans mon cas, cette étape a été une des plus fortes : la vue de ce soleil couchant a résonné en moi, telle la fin de mon chemin de Compostelle et le début d’un autre Chemin de Vie. Un symbole fort de mort et de renouveau.

Et Muxia ?

Après Fisterra, il est également possible de se rendre à Muxia, situé à environ 30 kilomètres au nord-est. Un diction populaire assure d’ailleurs que « Tout meurt à Finisterre, tout renaît à Muxía ».

Pour ma part, n’ayant pas encore réussi à me dire que le chemin était fini, j’ai décidé de prolonger encore un peu et de me rendre à pied de Fisterra à Muxia.

Mes étapes de Fisterra à Muxia :

Jour 1 – Fisterra ➡ Lires – 15 kilomètres

Jour 2 – Lires ➡ Muxia – 14 kilomètres

Réseau de bus pour Muxia

Il est également possible de se rendre à Muxia, en bus ou à pied. Une ligne de bus régulière propose plusieurs trajets par jour entre la gare routière de Muxia et celle de Saint-Jacques de Compostelle, en 2 heures environ.

Coutumes et tradition à Muxia

C’est à partir de la fin du XIVe siècle que les pèlerins commencent à se rendre à Muxia. Ce lieu est tout aussi symbolique que Fisterra : la tradition raconte que la Vierge Marie, guidée par des anges, est arrivée en barque jusqu’au ce promontoire rocheux de Muxia, pour encourager l’apôtre Jacques le Majeur à évangéliser la Galice. Le sanctuaire La Nosa Señora da Barca (Notre-Dame-de-la-Barque) a ainsi été érigé pour commémorer cet épisode.

On trouve également deux pierres symbolisant cette apparition de la Vierge Marie : la Pedra de Abalar et la Pedra dos Cadris (qui représentent respectivement la barque et la voile du navire). On leur attribue des propriétés miraculeuses : La Pedra dos Cadris guérit ceux qui passent à travers son creux des douleurs rhumatismales ou rénales.


Une fois arrivée à Muxia, il était temps pour moi de rentrer. J’ai donc pris un bus jusque Saint-Jacques de Compostelle, puis un autre en direction de Paris pour rentrer chez moi. Ce n’était pas la fin, mais le début d’une nouveau chemin de vie !

Un commentaire

  • Jean demeeus

    Merci beaucoup pour ton partage tes explications tres intéressantes sur Compostelle sur fistra et sur Muxia tes différentes etapes les arrets le soir possible merci Suzanne il faut que je trouve le courage et surtout la volonté de m entrainer pour affronter le chemin de Compostelle merci pour ta simplicité jean

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *