Récit de voyage

A travers les boucles de la Seine

La Normandie est ma terre natale. C’est là qu’est venue s’installer ma famille maternelle il y a bien des année et c’est là que j’ai grandi, entre campagne bucolique et ville historique. Si je ne cesse de voyager et d’aller visiter de nouvelles places, je n’en aime pas moins revenir en Normandie. Je me sens chez moi ici, au milieu des champs et sur le bord de la mer.

Et lorsque je reviens, c’est toujours une bonne occasion pour (re)découvrir ma région. Aujourd’hui, je vous emmène donc à la découverte du parc des boucles de la Seine, la forêt de Brotonne, le Marais Vernier, et la route des chaumières.

En route ! 🚗

Au départ de la ville de Rouen, le premier arrêt immanquable est l’abbaye de Jumièges. J’ai visité à plusieurs reprises cet ancien monastère bénédictin, et je suis toujours aussi admiratrice lorsque je me promène à travers les vestiges, dont les impressionnantes tours s’élèvent à plus de 50 mètres. Et puis, en été, de nombreux évènements et expositions sont organisées sur le site.

En continuant sur la route des chaumières, l’itinéraire vous mènera devant de nombreuses maisons typiques normandes. Ces petites maisons rurales, symboles de la Normandie, sont formées d’une structure en bois laissée apparente et d’un toit en chaume. Si on utilisait à l’époque de la paille de blé ou de seigle, le roseaux est aujourd’hui de mise lorsque les chaumières sont restaurées.

Les toits de chaume des bâtiments, au sommet desquels poussaient des iris aux feuilles pareilles à des sabres, fumaient un peu comme si l’humidité des écuries et des granges se fût envolée à travers la paille. Guy de Maupassant

La route continue et suit les boucles de la Seine. Pour passer d’un côté ou de l’autre de la Seine, vous pourrez emprunter avec votre voiture ce qu’on appelle des « bacs » qui relient à plusieurs endroits les deux rives.

A Notre-Dame-de-Bliquetuit, vous trouverez la Maison du Parc installée sur un charmant site. Aux heures d’ouvertures, vous pourrez y trouver les cartes et toutes les informations dont vous avez besoin sur la région et le Parc des Boucles de la Seine.

La route continue en longeant la Forêt de Brotonne. A plusieurs endroits il est possible de s’arrêter pour aller faire de la randonnée dans cette forêt de hêtres, de chênes et de pins sylvestres.

Plus loin, dans le petit village d’Aizier, on découvre au cœur de la forêt, une ancienne chapelle romane, qui serait le dernier vestige d’une léproserie. Un petit sentier permet d’en apprendre plus sur l’histoire du site et la vie des lépreux à l’époque.

La route débouche ensuite sur le Marais Vernier. Issue d’un ancien méandre de la Seine, ce marais naturel et abrite une des plus grandes tourbières de France. La faune et la flore est aussi très présente ici avec de nombreuses espèces protégées (cigognes, chouettes, faucons…) que vous aurez peut-être l’occasion de voir en ouvrant l’œil !

C’est ici que mon mini-roadtrip Normand d’une journée s’arrêtait. Mais il me semble qu’il y encore tant d’autres lieux superbes à visiter dans les environs, tels que l’Abbaye de Saint-Wandrille, le Musée Victor Hugo ou encore la Route des Fruits !

➡ Pour la carte détaillée de la Route des Chaumières et les informations, voici le dépliant en PDF ici.

2 commentaires

  • Moi

    La Normandie est aussi le pays de mes ancetres… mais là je parle d’il y a tres tres longtemps. Mon ancêtre venait de cette region avant de venir s’etablir en Nouvelle-France ( tu sais que c’est ainsi qu’on appelait le Quebec bien avant que toi et moi soyons de ce monde). Bref. Je crois qu’un jour je ferai un grand tour de France la Bretagne, la Normandie… J’ai deja vu pas mal de regions mais pas toutes.
    PS: je m’excuse de revenir mettre des commentaires . J’essaie toujours d’acceder a mon site sur WordPress.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *