randonnée-causses-lozère
Équipement & Préparation,  Randonnée,  Récit d'aventure

Randonnée dans le Causse Méjean

Depuis longtemps, on m’avait beaucoup parlé du Causse Méjean et vanté la beauté de ses paysages. L’eau claire des gorges du Tarn, les emblématiques formations rocheuses du Vase De Chine et du Vase de Sèvres, surplombant les gorges de la Jonte, ou encore les majestueux vautours qui y nichent.

Il ne m’en fallait pas beaucoup plus pour que je fasse mon sac à dos et parte marcher quelques jours à travers cet environnement magnifique, situé en Lozère. Voici donc dans cet article toutes les informations sur ma randonnée de 4 jours en itinérance sur le tour du Causse Méjean !

Mon équipement

Question matériel, je suis partie avec un sac à dos Osprey 36 litres (que je vous ai déjà montré dans cette vidéo ici).

Pour cette randonnée, j’ai décidé de ne pas partir avec mon équipement de bivouac sur le dos. Car j’ai choisi sur cette aventure de dormir dans des gîtes d’étape le long de mon chemin.

Au total, sans eau et sans nourriture, mon sac pesait environ 5kg. Mais chargé avec les consommable il est monté à presque 10 kg.

L’essentiel de mon équipement était le suivant : Vêtements de jour (3 changes) et de nuit (1 tenue), sac de couchage 15°C, poche à eau 2L et bouteille d’eau de 0,5L, tupperware couteau et couverts, trousse de toilette, trousse de pharmacie, papiers, carte IGN, livre et carnet.

causse-tarn-randonnée

Itinéraire & étapes

Le Tour du Causse Méjean est un itinéraire en boucle sur environ 120 kilomètres. Le chemin est un GRP, soit un chemin de Grande Randonnée de Pays. Il est entièrement balisé, et simple à suivre.

N’ayant que 4 jours devant moi, j’ai décidé d’en faire une partie seulement, en prenant une Variante (également balisée) de cet itinéraire, entre Saint PIerre des Tripiers et La Malène.

Voici donc les étapes de cette randonnée :

Le Rozier ➡ 12 km La Viale ➡ 15 km La Malène ➡ 12 km (en canoé) Les Vignes ➡ 13 km Le Rozier

Logement

J’avais décidé de ne dormir qu’en gîte sur ce chemin. J’ai donc tout réservé à l’avance pour être sûre d’avoir un lit ou dormir chaque soir, sachant que je suis partie en haute saison touristique (après la mi-juillet). Il existe sur cet itinéraire plusieurs types d’hébergements (auberges, gîte en dortoir ou camping…). Pour ma part j’ai dormi en gîte d’étape, dans des dortoirs, et ça me convenait amplement. Le tarif de la nuit a varié entre 12 et 18€, ce qui reste raisonnable.

Eau et Nourriture

Le Causse Méjean est un environnement particulièrement aride, et encore plus en période d’été. Je savais donc que je ne trouverais de l’eau que dans les villages que je traverserais. Étant donné qu’il a fait très chaud et sec lorsque je suis partie pour cette aventure, j’ai donc décidé de partir avec des contenants de 2,5 litres au total. Cela me permettait de bien m’hydrater en chemin et d’éviter de manquer d’eau en cours de route. Je n’ai cependant pas eu de soucis pour me ravitailler en eau potable lors de mes étapes, dans les villages.

Question nourriture, il a fallut prévoir à l’avance car il n’y avait pas d’épicerie pour se ravitailler à chaque étape. Je suis donc partie avec plusieurs repas dans le sac à dos. L’avantage des gîtes d’étapes, c’est qu’on y trouve généralement des cuisines en libre service et j’ai donc pu emporter avec moi de la nourriture sèche (comme des pâtes) en sachant que je pourrais faire cuire des aliments.

J’ai pu me ravitailler (épicerie, boulangerie et restaurants ouverts en haute saison) dans le village de La Malène, Les Vignes ou encore Le Rozier.

Orientation et guide

Le Tour du Causse Méjean étant un chemin de Grande Randonnée de Pays, il est très bien balisé. Les balises d’un GRP sont similaires à celles d’un GR classique. La seule différence c’est qu’au lieu d’être blanc et rouge, la couleur est jaune et rouge.

Cependant, attention, sur le Tour du Causse il faut être attentif à plusieurs endroits. Le GRP croise à de nombreuses reprises d’autres chemins. A certains moments, il emprunte le même itinéraire que d’autres GR, mais le quitte ensuite. Il faut donc absolument avoir de quoi s’orienter pour être sûr de ne pas se perdre (car les chemins sont vraiment nombreux dans cette région !).

De mon côté, j’avais décidé de partir avec la carte IGN au 1:25000ème du Causse Méjean. J’ai ainsi pu vérifier régulièrement si j’étais bien sur le bon chemin, dès que j’avais une hésitation. Et je dois dire que cela m’a évité de me perdre à plusieurs reprises !

Sachez qu’il est également possible de se procurer le Topo guide de la FFRP, « Tours du Mont-Lozère et du Causse Méjean ». Celui-ci permet d’avoir toutes les informations concernant l’hébergement et les lieux de ravitaillement au fil de la randonnée.


Et pour découvrir les paysages et le sentier de cette randonnée, voici une vidéo Vlog de mon aventure :

https://youtu.be/WxEcNgiSL8M

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *