Baie éternité québec
PVT au Canada

Vivre au Saguenay pendant son PVT Canada

Pourquoi venir s’installer vivre au Saguenay ? C’est une question qu’on me pose souvent quand je dis que j’ai passé la majorité de mon PVT au Canada dans cette région pour laquelle j’ai eu un gros coup de cœur. Ici, on est vraiment en immersion dans la nature et c’est ce que j’aime par dessus tout. Voici donc un petit guide si vous envisagez de vous installer au Saguenay pendant votre PVT.

Région du Saguenay / Lac Saint-Jean

Localisation: La Saguenay c’est la « région » (en France on dirait la « province »), sans être pour autant trop éloigné. Depuis Chicoutimi, on est seulement à 2 heures de route du centre ville de Québec.

A noter : la ville de Saguenay est en fait un regroupement de Chicoutimi / La Baie / Jonquière. Ces trois arrondissement sont collés, mais les habitants les différencient encore et n’utilisent quasiment jamais le terme de la ville de Saguenay.

Chicoutimi

Bien qu’on soit en ville, Chicoutimi est situé au milieu de la nature et il est très facile d’en sortir pour aller faire des activités de plein-air à moins de 30 minutes de route. L’hiver vous pourrez faire de la motoneige, de la pêche blanche, du traineau à chien, de la randonnées en raquettes, de l’escalade sur glace, du ski (au Mont Bélu ou encore au Mont Edouard). Sans oublier qu’il y a Le Parc National du Fjord du Saguenay ou encore le Parc des Monts-Valin qui sont à proximité. L’été vous serrez aussi servi avec toutes sortes d’activités: kayak,  randonnée, camping, via ferrata, escalade, croisières sur le Fjord, vélo, promenades à cheval, observation des baleines à Tadoussac.. Il y a de quoi faire !

Randonnée en raquettes au Mont-Valins
Se loger

A Chicoutimi vous trouverez facilement un appartement pour vous loger seul ou une chambre en collocation. Sachant que, comme partout au Québec, la plupart des baux se terminent au 1er juillet, il est plus facile de trouver un logement au moi d’avril/Mai. Le prix des loyers est bien moins cher qu’à Montréal. En collocation, on peut facilement s’en sortir pour 200 à 350$ de loyer charges comprises, selon le quartier.  Si vous préférez vivre seul, comptez 400 à 550 $ pour un 3 1/2.

Se déplacer

Niveau transports en commun, il existe un réseau de bus STS qui dessert toute la ville de Saguenay. Cependant, il faut s’adapter car les trajets nécessitent souvent de prendre des correspondances et certains bus ne passent parfois qu’une fois par heure. Le coût d’un ticket est de 3,50$ et vous trouverez des abonnements si vous prenez régulièrement le bus.

Autrement, certaines parties peuvent se faire à pieds si vous habitez en centre ville ou dans le coin de l’université. Mais il faut savoir que Chicoutimi est inévitablement une ville adaptée pour les voitures. Si vous voulez avoir la liberté de vous déplacer comme vous le souhaiter et de sortir de la ville pour faire des activités, une voiture est nécessaire.

Travailler

Si vous cherchez un travail non qualifié dans le service ou la vente (restaurant, café, boulangerie, magasin…) vous trouverez très facilement quelque chose, à temps partiel ou temps plein. Cela m’a pris…à peine 2 jours pour trouver un temps plein dans une boulangerie !

Sachant que je n’ai pas cherché dans un domaine spécifique je ne saurais dire quels sont les domaines qui offrent des opportunités de travail. Je vous recommande donc de faire des recherches au préalable sur votre secteur avant de venir vous installer.

Et pour en savoir plus sur ma recherche d’emploi, je vous explique tout dans mon article Comment trouver du travail au Québec pendant son PVT ?

Sortir

La rue principale de Chicoutimi est la Rue Racine, où l’on retrouve plein de petites boutiques, cafés, restaurants, bars… C’est là aussi que l’été à lieu le Festival International des Rythmes du monde ou encore le Festival « Glisse en ville » (la plus grande glissade d’eau urbaine au monde !). Autres lieux pour sortir le Bar à Piton, situé au-dessous de l’auberge de jeunesse de Chicoutimi propose régulièrement de bon shows de musique.

Question culture, Chicoutimi possède une grande bibliothèque, quelques musées (la célèbre petite maison blanche qui a résisté au Déluge de 1996, la Pulperie), salles de spectacles et cafés proposant des expositions d’art. Si vous êtes amateur d’escalade une super salle de bloc, le Betacrux, vaut le détour car elle se trouve…dans une église !

On retrouve également un gros centre commercial du Royaume sur le Boulevard Talbot, avec toutes les grandes enseignes du Québec (Canadian Tire, Walmart, Winners, Sport Expert…). C’est aussi sur le boulevard Talbot que se trouve la microbrasserie de Chicoutimi, la Voix maltée.

Vue sur le Fjord en hiver à La Baie

L’Anse Saint-Jean

Petit village du Bas-Saguenay pour lequel j’ai eu un gros coup de cœur. J’y ait vécu le temps d’un été, tout en continuant d’y aller de temps à autres, à d’autres périodes. L’accueil que j’y ai reçu a été incroyable, je me suis tout de suite sentie chez moi.

Si y vivre à l’année avec un travail permanent est plus compliqué, y trouver un travail saisonnier (été ou hiver) est très facile. L’été les offres d’emploi se trouvent autour de la marina (excursions touristiques, hébergement, restauration) tandis que l’hiver, c’est au Mont Edouard que cela se passe (station de ski).

Si vous avez envie de vivre une saison à l’Anse Saint-Jean, je vous encourage à vous rendre sur place au printemps ou à l’automne. Les employeurs aiment vous rencontrer directement avant de vous embaucher.

Et pour en savoir plus sur les pratiques et le recrutement afin de trouver du travail au Québec, je vous dit tout dans cet article : Travailler au Québec pendant son PVT.

Il existe également d’autres villages où vous pourrez facilement trouver du travail saisonnier en été, tel que Sainte-Rose du Nord, Tadoussac ou encore Sacré-cœur. C’est justement dans ce petit village que Dany, a décidé de s’installer.

Sacré Cœur

L’expérience de Dany de A Canadian Dream

Cela fait bientôt un an que je suis arrivé au Canada et commencé mon PVT, le 18 avril pour être précis. Je suis directement parti en direction de la région du Saguenay et plus précisément du petit village de Sacré-Cœur.
J’ai choisi ce village car je le connaissais déjà, j’ai en effet fait mon stage en 2013 dans la même structure où je travaille actuellement.

Une fois mon PVT en poche, j’ai appelé mon ancien maitre de stage pour lui demander s’il aurait un travail à me proposer, ce qu’il m’a répondu par l’affirmatif ! Cependant, je ne savais pas quel travail j’allais faire avant mon arrivée. Comme les gestionnaires savaient comment je travaillais, je n’ai pas eu besoin de venir sur place ou d’envoyer quelconque CV ou lettre de motivation.

Au niveau des emplois, j’ai eu la chance d’arriver à la Ferme 5 Étoiles au moment où une employée avait trouvé un autre travail et avait donc libéré son poste. Grâce à ma page facebook, j’ai donc pu avoir le poste de responsable du marketing, un défi pour moi n’ayant jamais travaillé ou fais des études dans ce domaine. Mais une grande chance aussi car c’est un poste à temps plein.

Le Fjord en hiver

L’été, Sacré-Cœur bénéficie du rayonnement touristique de la région de Tadoussac et de nombreux touristes viennent y séjourner ce qui offre quelques emplois saisonniers dans la région.
L’hiver, qui dans la région dure presque 6 mois (et ce n’est pas une blague :)), est un peu un gouffre au niveau des emplois. En effet, La plupart des gens résidents ici sont au chômage car la région vit énormément du tourisme et des croisières aux baleines.

Une des seules entreprises qui reste ouverte à l’année est celle où je travaille. C’est le principal attrait de Sacré-Cœur en plus du Fjord du Saguenay qui est magnifique en toutes saisons. Au niveau des activités à faire, celles-ci sont assez nombreuses en été comme les ballades en quad, en kayak de mer, mais aussi l’observation des ours et bien entendu les croisières aux baleines. En hiver, les ballades en raquettes, mais aussi les sorties de motoneige et de chiens de traineau sont prédominantes.

On peut trouver l’hiver assez long par ici, et les petites baisses de moral ne sont pas rares en cette période. J’étais le premier extrêmement heureux lorsque j’ai vu les premiers flocons de neige tomber en novembre, mais je dois dire qu’on se tanne au bout d’un moment et que je comprends parfois les nombreux pvtistes qui décident de rester proche des grandes villes. En effet, en été, vivre dans un village assez éloigné n’est pas trop un problème, puisqu’on peut prendre la voiture et se déplacer jusqu’à Tadoussac pour trouver des bons petits restaurants ou profiter des bars. On peut aussi se rendre à Chicoutimi s’il on veut voir un film ou faire d’autres activités non disponibles ici. En hiver par contre, Nous devons forcement faire 1h30 de route parfois sous la neige si l’on veut prendre l’air et manger dans un restaurant. Et quand les routes sont fermées à cause des tempêtes, on se sent assez isolé.

Au niveau du logement, un ami que je connaissais depuis mon stage m’a proposé de louer une chambre dans sa maison et ce avant que j’arrive, donc je n’ai pas eu à beaucoup cherché !
Le coût de l’immobilier à Sacré-Cœur n’est pas encore trop élevé, et on peut trouver pas mal de type d’hébergement allant de la collocation à l’appartement entier (souvent en sous-sol). Pour te donner une idée, je paye 350 $ par mois pour un chambre et toutes charges incluses, internet, poubelles, électricité et j’en passe.

Pour en savoir plus sur son expérience à Sacré-cœur, retrouvez Dany sur sa page facebook A Canadian Dream et son instagram @simpledany.

Maintenant, pour répondre vraiment à la question « Pourquoi le Saguenay ? » je répondrais tout simplement: Pour la nature omniprésente, pour les paysages du Fjord du Saguenay, pour les multiples activités à faire de plein-air, pour tous les gens si accueillants et si outdoor enthousiasts !

Et pour découvrir des activités hivernales et profiter encore plus du Saguenay, c’est dans cet article : Mon Top 5 d’activités à faire en hiver.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *