Bivouac,  Randonnée

Bivouac : 5 astuces pour ne jamais avoir froid

J’aime faire du bivouac lorsque je pars en randonnée en itinérance, et ce, quelle que soit la saison. Si je vous ai donc déjà présenté mon matériel lorsque je suis partie sur le Chemin de Compostelle en hiver, j’avais aujourd’hui envie de partager avec vous quelques conseils utiles lorsque les soirées sont fraîches, et que l’on a pas forcément apporté le matériel adéquat. Voici donc mes 5 astuces pour ne pas avoir froid en bivouac.

1 – Réchauffer son corps

Se glisser dans son sac de couchage encore froid fait sans doute partie des moments moins agréables en bivouac. Cela est d’autant plus difficile lorsque l’on a déjà froid. Il est donc utile de chauffer son corps avant de se glisser dans son sac de couchage. On peut faire des petits sauts sur places, courir autour de sa tente…tout est bon pour se réchauffer ! Ainsi, on pourra plus rapidement avoir chaud à l’intérieur de son sac de couchage.

Attention cependant à ne pas faire un exercice physique trop important. En plus de vous faire perdre inutilement de l’énergie, cela peut vous faire transpirer. Et la sueur est un de nos ennemi en bivouac…car en ajoutant de l’humidité dans votre sac de couchage, cela vous refroidira le corps.

De plus, il faut savoir que son sac de couchage n’a pas de pouvoir chauffant en lui-même. C’est la chaleur dégagée par son propre corps qui vient chauffer l’air à l’intérieur du sac de couchage. On crée une sorte de « microclimat » intérieur. Le sac de couchage a donc, lui, un rôle d’isolant entre l’air intérieur, chaud, et l’air extérieur, plus froid.

Ce qu’il faut donc retenir c’est qu’en glissant un corps froid dans son sac de couchage, on mettra plus de temps à se réchauffer à l’intérieur.

2 – Couvrir les extrémités

La perte de chaleur corporelle se fait en très grande partie par les extrémités : les mains, les pieds et la tête. Pour avoir bien chaud toute la nuit pensez donc à bien vous couvrir.

Pour couvrir vos pieds, préférez des chaussettes fines mais épaisses, et qui ne serrent pas trop.

Pour les mains vous pouvez utiliser une paire de gants fins ou même des chaussettes si vous n’avez rien d’autre avec vous.

Quant à la tête, vous pouvez utiliser un bonnet, une cagoule ou même votre tour de cou buff. celui-ci peut en effet se transformer en bonnet. Pour voir la technique, je présente toutes mes utilisations de cet accessoire dans cette vidéo ici.

3 – Manger un repas chaud

Au dîner, se préparer un plat chaud peut aider à bien réchauffer le corps avant d’aller se coucher. Le réchaud, pour se cuisiner un bon repas, n’est en effet pas du luxe, surtout les soirs où les températures sont moins clémentes.

Une soupe ou un thé peuvent également être adéquats, d’autant plus que cela permet d’être sûr de se mettre au lit bien hydraté. Car la déshydratation du corps peut en effet accentuer la sensation d’avoir froid.

Autre petite astuce liée à la nourriture : vous pouvez garder proche de vous (ou même dans une poche sur vous à l’intérieur du sac de couchage) un barre de céréale ou tout autre encas. Ainsi, si vous vous réveillez dans la nuit en ayant froid, vous pourrez facilement grignoter quelque chose, sans avoir à sortir de votre sac et à fouiller dans vos affaire. Manger vous donnera ainsi de l’énergie supplémentaire, et mettra aussi votre corps en processus de digestion, ce qui vous réchauffera.

4 – Bien s’emmitoufler

Cela va presque de soi, mais il faut penser à bien fermer le cordon de son sac de couchage autour de son visage. Le but est qu’il y ait le moins de passage d’air possible : en limitant les échanges d’air entre l’intérieur de son sac de couchage et l’extérieur, on évite que l’air frais entre, et on reste bien au chaud. S’il fait très froid, on peut également serrer le cordon pour ne laisser que que sa bouche et son nez à l’extérieur de son sac de couchage.

Attention cependant, c’est une fausse bonne idée de vouloir complètement s’enfermer dans son sac de couchage en serrant le cordon du sac de couchage au maximum. En effet, en respirant, nous expulsons de l’air humide. Hors, en ne laissant pas d’espace pour respirer à l’extérieur, cela créera de l’humidité à l’intérieur de votre sac de couchage et vous aurez rapidement froid.

5 – Aller faire pipi

Lorsqu’on se réveille en pleine nuit avec une envie pressante, on n’a jamais vraiment envie de sortir de son cocon pour aller faire pipi dans le noir et dans le froid. Pourtant, il est important de prendre son courage à deux mains et de se lancer, car autrement, on risque d’avoir froid le restant de la nuit.

En effet, le corps à tendance à concentrer toute son énergie au niveau de la vessie pour garder au chaud l’urine qui s’y trouve. C’est donc une perte d’énergie qui pourrait plutôt venir réchauffer l’ensemble de votre corps.


Et pour tout savoir sur le sujet et ne plus jamais avoir froid en bivouac, voici la vidéo sur le sujet ⬇


Et si vous souhaitez plus d’information pour préparer vos prochains bivouacs, vous pouvez obtenir mon petit guide du bivouac sur le Chemin de Compostelle, disponible gratuitement ici !

Ebook L'instant vagabond

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *